You are currently viewing Dînette au crochet, le doux retour à l’enfance

Dînette au crochet, le doux retour à l’enfance

Last Updated on mai 4, 2021 by Lalu

N’avez-vous jamais sondé vos souvenirs d’enfance pour comprendre une addiction de votre vie actuelle ? Moi si, pour savoir pourquoi j’aimais tant faire une dînette au crochet. Aussi loin que je me souvienne, la nourriture a toujours eu une place centrale dans ma vie. Petite, j’aidais mon Papi à faire les crudités dans la cuisine de son restaurant. Et je me rappelle quand on jouer à Pokémon avec mon frère : lui partait faire des combats, moi je jouais à la marchande et je nourrissais les Pokémons. Des souvenirs comme ceux-ci, j’en ai à la pelle.

Alors finalement, pas très étonnant qu’en pleine découverte du crochet, je me suis très vite tournée vers la réalisation d’une dînette. Rien que l’idée de transposer légumes, pâtisserie et viande en petits objets crochetés me ravissait ! C’est ainsi que pendant trois ans, j’ai constitué au fur et à mesure des mois ma première dînette au crochet, que je vous présente dans ce billet de blog.

Le début de ma première dînette au crochet

Une preuve de plus que ce projet est profondément ancré en moi est que la première chose que j’ai crochetée de ma vie, c’était un œuf de Pâques. Je me rappelle encore de bribes de ce tutoriel vidéo, en anglais, que je mettais en pause toutes les 2 secondes pour comprendre chaque geste. J’avais envie d’œufs super colorés pour ma déco, qui constituèrent les premiers éléments de ma dînette.

Mais la vraie épiphanie, ce fut une virée shopping au magasin Eurodif (aujourd’hui Bouchara). Il y avait une petite section loisirs créatifs, et là, sur une étagère, il m’a envouté. Je suis repartie avec, sous mon bras, le livre « Ma dînette au crochet » de Cendrine Armani. Poire, fromage, sushis, citron, fraises, poulet, je me suis énormément amusée avec ces tutos !

Parallèlement, j’ai écumé Pinterest pour trouver toujours plus de tutos, pour agrandir encore et encore ma dînette. Je suis tombée sur des blogs, comme celui de Still Vaurien, qui m’ont permis de me constituer une dînette toujours plus riche. Mon tableau Pinterest grossissait, j’avais les ressources pour m’amuser encore un moment.

Créer pour les enfants, un vrai moteur créatif

Cependant, tout a changé avec la naissance de ma petite cousine en 2017. Il est vrai que j’adorais faire ma petite dînette au crochet, mais la pauvre n’avait pour seule destin que de rester tranquillement enfermée dans une boîte. J’ai donc changé de cap : de délire purement personnel, ce projet est devenu un futur cadeau pour ma nièce.

Crocheter tout ces petits aliments pour elle fut la meilleure excuse pour faire exploser cette dînette. En tant qu’adulte sans enfants, on me demandait souvent ce que j’allais faire de tout cela. Si mon obsession pour la nourriture n’était pas aussi grande, j’aurais pu me convaincre d’arrêter. Mais désormais, j’avais un but supplémentaire : lui offrir la plus belle des dînettes ! Et qu’est-ce que c’était motivant !

Que vous soyez Maman, Tata, ou même Tata des enfants de vos meilleurs amis, si vous adorez les mignonneries, ce type de projet est fait pour vous ! Une dînette au crochet est l’un des plus cadeaux que vous puissiez faire : c’est fait main, on imagine le temps passé de dessus, ce qui suscite l’admiration des enfants, mais aussi des parents. Un tel investissement reflète parfaitement l’amour que vous portez pour vos minis humains.

La première pierre d’un plus grand projet de dînette au crochet

A la fin de l’été 2018, je transmettais à ma nièce cette petite dînette au crochet que j’avais patiemment concocté pour elle. Même si une pauvre petite cerise a vite rendu l’âme (la douceur des enfants…), j’étais heureuse d’avoir crocheté un tel projet pour cette petite puce. Mais cette dînette m’a très vite manqué.

Déjà durant la réalisation de cette première dînette, j’avais testé de faire des aliments par moi-même, sans suivre de tutos. C’est ainsi qu’ont été créés le Babybel et le pavé de saumon qui y figuraient. Cette envie a ressurgi quelques mois plus tard, à la fin du printemps 2019. J’ai voulu reproduire le Babybel dont j’avais oublié de prendre des notes. Et là, tout s’est déclenché.

Après le Babybel, j’ai enchaîné avec un morceau de Brie, une bûche de chèvre cendré et un morceau de roquefort. Et le 1er juillet sortait Chez le Fromager, le premier patron de la Dînette de Lalu. A peine était-il en ligne que je travaillais déjà sur le suivant, Coquillages et Crustacés. La machine était lancée à toute vitesse.

Le projet de créer ma propre dînette au crochet est né de mon désir de réaliser des aliments que je n’avais pas fait dans ma première dînette. De fil en crochet, j’ai cherché à faire des éléments toujours plus originaux et ludiques, pour permettre à tous de créer la plus riche des dînettes. Et si vous souhaitez découvrir tous les patrons qui sont sortis jusqu’à présent, il suffit de cliquer sur le bouton ci-dessous :

Le mot de la fin

Je pense que si une dînette au crochet est si plaisante à faire, c’est parce qu’elle nous ramène à notre propre enfance. Elle fait ressurgir en nous des souvenirs dont nous n’avons plus conscience, mais qui font du bien à l’âme. Qu’importe qu’on crochète cette nourriture pour un enfant ou juste pour soi, c’est le projet qui compte.

La Dînette de Lalu, c’est ce qui me permet le plus aujourd’hui de renouer avec mon enfant intérieur. Peut être que vous aussi vous avez cet objectif ? Si c’est le cas, je vous invite à jeter un œil sur la page de mon site dédié à ce projet : vous y trouverez certes les liens vers mes patrons payants, mais aussi les liens vers mes tutos gratuits !

En attendant de vous retrouver pour de nouvelles gourmandises au crochet, je vous souhaite de doux moments créatifs. A bientôt sur le blog !

Lalu

Si tu as aimé cet article, n’hésites pas à le partager sur Pinterest :

Ma première dînette au crochet, par l'Univers de Lalu

Laisser un commentaire