You are currently viewing Bien choisir son fil pour débuter au crochet

Bien choisir son fil pour débuter au crochet

Last Updated on avril 27, 2021 by Lalu

Vous avez pris la décision de commencer le crochet, et enthousiaste que vous êtes, vous avez accouru dans la mercerie la plus proche pour acheter vos fournitures. Mais une fois arrivé(e) devant le rayon laines, n’avez-vous pas, tout comme moi à l’époque, eu une sensation de vertige ? Comment choisir son fil pour débuter au crochet parmi tout ce qui est proposé ?

C’est la question à laquelle cet article va répondre. J’ai pu remarqué dans mon travail – je suis responsable du rayon laine dans un magasin de tissus – qu’il n’était pas évident de choisir la laine qui conviendra à son projet crochet ou tricot. Il y a tant d’informations à prendre en compte, qu’on ne sait plus toujours où donner de la tête.

Je souhaite vous donner les clés pour pouvoir faire le bon choix pour débuter votre premier projet au crochet. Parce que je trouverais dommage que vous abandonniez si vite cette belle aventure à cause d’un mauvais choix de laine ou de coton !

Mais avant de commencer à parler pelote, je vous conseille de lire mon article « Choisir son crochet pour débuter au crochet », car je vais y faire référence plusieurs fois. Et si c’est déjà fait, alors passons aux choses sérieuses : que choisir comme fil ?

Apprendre à lire l’étiquette d’une pelote pour bien choisir son fil pour débuter au crochet

Lorsque l’on débute, difficile de savoir quel fil va correspondre au crochet que l’on a choisi précédemment. Pour cela, il va falloir apprendre à lire une étiquette de pelote de laine / de coton. Pour vous aider, je vous ai concocté une petite fiche mémo, à épingler sur votre profil Pinterest pour l’avoir toujours avec vous.

Fiche pratique lire une étiquette de pelote pour bien choisir son fil pour débuter au crochet

Bien reconnaître les informations qui y figurent vous permettra de choisir, maintenant comme à l’avenir, le fil qui ira en parfaite adéquation avec votre projet. Voici un petit résumé de ce qu’il est important de retenir au sujet de chacune de ces informations :

1. Le numéro d’aiguilles

Bien évidemment, cette information est importante pour savoir si la grosseur du fil correspond à votre projet. Votre petit top se crochète en 3 / 3,5 mm ? Alors cherchez une pelote dont le numéro d’aiguilles conseillé est 3 / 3,5 mm.

Le plus souvent, seules des aiguilles de tricot sont représentées sur l’étiquette. Si c’est le cas, alors le numéro de crochet conseillé est le même. Dans le cas contraire, un crochet sera dessiné à côté avec le numéro à privilégier.

2. Le grammage, le métrage de la pelote et l’échantillon

Le métrage est une information cruciale à connaître pour bien préparer son projet. Combien de fois ai-je entendu à mon travail des personnes raisonner en termes de « pelotes de 50 g. » pour choisir le nombre de pelotes nécessaire à leur ouvrage. Retenez ceci : la pelote de 50 g. n’est pas une unité de mesure.

En effet, 50 g. ne correspond pas à un métrage standardisé. Selon la composition du fil et sa grosseur, le métrage peut radicalement changer, parfois du simple au double ! Alors, même si la différence de métrage n’est que de 20 m, cela peut vous induire à acheter trop ou pas assez de laine.

Donc, lorsque vous étudiez le patron de votre futur top au crochet, pensez bien à noter le métrage nécessaire, et non le nombre de pelotes ! Ce sera très utile pour acheter la bonne quantité si vous ne prenez pas la laine conseillée. D’ailleurs, si vous recherchez une laine équivalente à celle conseillée, prenez également en compte l’échantillon indiqué sur l’étiquette : plus il est proche, mieux c’est !

3. Composition du fil et conseils d’entretien

Ces informations sont très importantes à prendre en compte selon la nature de votre projet. Par exemple, si vous souhaitez crocheter un doudou pour votre enfant, choisissez une laine qui passe en machine ! Certaines laines, de part leur composition (mohair, soie), ne peuvent se laver qu’à la main : même si elles sont incroyables de douceur, vous n’avez peut être pas envie que leur entretien soit si fastidieux.

Les exemples sont multiples : préférez une composition principalement en coton pour des vêtements d’été ; évitez l’angora si vous êtes très sensible de peau ; évitez les laines trop poilues pour les projets destinés aux bébés etc.

4. Numéro de coloris et de bain de teinture

Ces deux numéros sont très importants aussi pour votre achat. Lorsque vous avez choisi votre laine, assurez-vous dans un premier temps que toutes les pelotes sont du même coloris : les nuances peuvent être parfois subtiles entre deux coloris, et vous pourriez vous tromper.

De même pour une laine qui change de couleur : vous pourriez croire que deux pelotes sont de couleurs différentes alors que non, simplement parce que ce n’est pas la même couleur qui est visible en premier. Et dans le cas  où vous vous retrouveriez à court de laine, il est d’autant plus important de connaitre le numéro du coloris pour racheter la bonne couleur.

Dans un second temps, privilégiez des pelotes provenant du même bain de teinture. Généralement, la couleur ne varie pas d’un bain de teinture à l’autre, mais parfois, la différence est clairement visible. Certaines couleurs, comme les beiges, les gris clairs, ou encore les bleus marines, sont plus exposées à ce genre de problème. Si toutefois, une seule pelote diffère de toutes les autres par son bain, gardez là pour la fin de votre ouvrage, pour les côtes de votre pull par exemple. La différence de bain sera alors moins visible et ne choquera pas.

Et en tant que responsable de rayon laine, j’ai une faveur à vous demander. Il reste parfois une seule pelote pour un bain donné. Celle-ci peut rester des mois dans le rayon, jusqu’à ce que je décide de la retirer pour de bon. Alors si vous n’avez besoin que d’une pelote, faites un geste de bonté : adoptez une pelote orpheline de bain de teinture <3.

Vous savez désormais comment décrypter l’étiquette de pelote de laine ou de coton. Passons maintenant à la question essentielle : sur quels critères choisir son fil pour débuter au crochet ?

Choisir son fil pour débuter au crochet

Les 5 critères pour bien choisir son fil pour débuter au crochet

  • Choisir un fil qui se crochète en 3,5 / 4 mm. Comme je l’ai dit dans le précédant article, c’est la grosseur que je trouve idéale pour commencer.
  • Opter pour un fil de coton très retordu. L’avantage du coton, c’est que c’est un fil lisse, qui sera facile à manipuler. Qu’il soit mercerisé (aspect brillant) ou non, c’est selon vos préférences. Mais prenez surtout un fil qui soit très retordu. Si vous prenez un fil qui se dédouble facilement, vous risquez de piquer votre crochet au travers, et c’est très agaçant quand on débute (et même plus tard !).
  • Ne prenez pas de fil fantaisie. La Happy Chenille de DMC suscite toutes les convoitises dans mon magasin. En même temps, elle est si douce ! Mais pas du tout adaptée aux débutants. C’est un fil fragile, qui s’abîme lorsqu’on défait son ouvrage après une erreur. De même, des fils aspect fourrure ne sont pas du tout adaptés, car vous ne verrez pas les mailles.
  • Choisissez des couleurs claires ou vives. Quand vous allez apprendre à crocheter, il faut que vous puissiez bien voir ce que vous faites. Ce sera plus facile si vous choisissez des couleurs claires ou vives. Evitez donc les couleurs foncées.
  • N’achetez pas tout de suite tout un nuancier de couleurs. Je ne doute pas de votre capacité à apprendre le crochet en un clin d’œil. Mais il se peut aussi que ça ne vous plaise finalement pas. Ce serait dommage de se retrouver avec tout un stock dont vous ne sauriez quoi faire. Surtout si le magasin où vous l’avez acheté n’a pas de politique de reprise. Prenez deux ou trois couleurs pour tester, et si ça marche, je vous donne le feu vert pour dévaliser votre mercerie !

Conclusion

Vous avez désormais toutes les clés en main pour bien choisir votre fil pour débuter au crochet. Personnellement, mes fils préférés sont le coton Sunny de Cheval Blanc et le coton Catona de Scheepjes. Ce sont eux que j’utilise le plus dans ma pratique du crochet. Mais j’aime aussi tester de nouveaux fils, pour varier les couleurs et les textures, ne vous inquiétez pas ! De manière générale, toutes les marques ont une qualité de coton « classique », mercerisé ou non, qui se crochète en 3 / 3,5 mm généralement. Vous avez donc l’embarras du choix.

Bien évidemment, vous pouvez opter pour de vieilles pelotes de laine du stock abandonné de votre grand-mère. Un excellent moyen de leur donner une seconde vie ! Privilégiez tout de même des pelotes qui ont encore leur étiquette pour savoir si elles peuvent se crocheter en 3,5 / 4 mm.

J’espère que ce petit article vous aura aidé à choisir votre fil pour débuter au crochet. Je vous invite maintenant à passer au suivant, qui vous parlera des accessoires indispensables pour la pratique du crochet. Cet article, et tous ceux qui l’accompagnent, sont là pour vous donner quelques clés et conseils afin de démarrer au crochet. Ils sont le reflet de mon avis personnel, de mon expérience, et ne sont en aucun cas des vérités absolues. Comme pour tout, c’est votre expérience personnelle qui déterminera vos préférences.

Si vous souhaitez soutenir mon travail, vous pouvez aller jeter un œil sur ma boutique Etsy ou Ravelry, ou tout simplement, commenter cet article et le partager autour de vous ! Merci pour votre temps de lecture, et merci d’être là <3.

Et si cet article t’a plu, tu peux le partager en enregistrant cette image sur Pinterest :

Comment bien choisir son fil pour débuter au crochet

Laisser un commentaire